Nouvelles

Mains se félicite de l’investissement de l’Ontario dans la santé mentale

Mains LeReseaudaideauxfamilles.ca est ravi que la ministre de la Santé, Christine Elliot,et Michael Tibollo, ministre associé délégué au dossier de la Santé mentale et de la Lutte contre les dépendances du gouvernement de l’Ontario reconnaissent et priorisent la santé mentale des enfants, des jeunes et de leur famille  avec un engagement de 147 millions de dollars pour traiter de l’impact de la pandémie de la COVID-19 sur la santé mentale des familles de l’Ontario.

Ce financement ponctuel, qui a été demandé par les organismes chefsde file dans les domaines de la toxicomanie et de la santé mentale et comprend 30 millions de dollars en financement ciblé pour les services en santé mentale des enfants et des jeunes, soutiendra les fournisseurs communautaires en matière de santé mentale pour les enfants et les jeunes  dans la prestation des services essentiels en santé mentale et toxicomanie face à la demande accrue depuis le début de la pandémie.

« Nous assistons à une augmentation marquée des demandes de services en santé mentale pour les enfants et les jeunes. Un plus grand nombre de personnes ont recours à nos cliniques virtuelles ‘sans rendez-vous’, et des problèmes plus complexes surgisssent chez les clients que nous desservons, » a déclaré  Andrea Roberts, PDG de Mains. « Ce financement aidera Mains à répondre à la hausse de la demande. Le besoin de services est particulièrement crucial pour les enfants ayant des problèmes de santé mentale chroniques ou complexes et les populations vulnérable touchées de façon disproportionnée par la pandémie. Les enfants  éprouvent des difficultés en ce moment et certains sont suicidaires. Ce financement est essentiel pour que nous puissions aider autant d’enfants que possible virtuellement ou , sécuritairement, en personne. »

Mains, avec les fournisseurs communautaires de services de santé mentale pour les enfants et les jeunes de l’Ontario, répond aux difficultés majeures reliées à la prestation de services qui sont amplifiées en raison de la pandémie et continuent d’augmenter pendant la deuxième vague de la COVID-19, y compris les défis en ce qui concerne la main d’oeuvre et la dotation en personnel, les mesures de contrôle des infections et la nécessisté d’élargir sa base technologique. Les données de la SMEO indiquent que depuis la COVID-19, 59 pour cent des parents ont remarqué des changements dans le comportement de leur enfant, allant d’accès de colère ou d’irritabilité extrême  à des changements radicaux dans l’humeur, le comportement ou la personnalité. De plus, un rapport de l’Organisation ontarienne des aidants naturels montre que plus des trois-quarts (77%) des aidants naturels soutenant une personne ayant un problème de santé mentale ou une dépendance  ont des difficultés à avoir accès à des soutiens en santé mentale pour la personne dont ils et elles prennent soin en raison de la COVID-19.

Mains a rapidement orienté ses services vers un cadre virtuel au début de la pandémie pour continuer à soutenir les clients et les familles. La pandémie de la COVID-19 étant maintenant dans sa seconde vague en Ontario, Mains, selon la directive du gouvernement, continue de prioriser les services virtuels dans la mesure du possible pour aider à limiter la propagation du virus et protéger ses clients, familles et employé.e.s.  Mains a également mis en place des mesures de sécurité et les employé.e.s ont reçu de la formation en Prévention et contrôle des infections, ce qui permet à l’organisme d’offrir des services en mode présentiel dans les cas où un client en a exprimé le besoin explicite ou lorsque les services virtuelles sont difficiles ou impossibles.

Bien que Mains accueille favorablement l’annonce faite aujourd’hui d’un financement accru  pour l’un des domaines de la santé des enfants, l’organisme continuera son plaidoyer aux côtés de ses partenaires des soins de santé pour enfants afin d’obtenir une réponse complète et satisfaisante qui aborde tous les besoins en matière de santé  des enfants de l’Ontario – santé mentale, sociale, développementale et physique.

Mains et ses partenaires sectoriels se réjouissent à l’idée de continuer à travailler avec le ministère de la Santé pour améliorer l’équité et l’accès à des soins de santé mentale de haute qualité par la mise en oeuvre de ces fonds d’urgence ponctuels et de la stratégie Vers le mieux-être  et l’investissement correspondant de 3,8 milliards de dollars sur dix ans.